lundi 25 novembre 2013

On se mobilise tous pour les banques alimentaires le 29 et 30 novembre !!

Hello les Kitchnchicos !

On rigole beaucoup sur le blog, mais parfois, c'est bien aussi de parler de choses un peu sérieuses. Il y a quelques jours, je recevais un mail de la part des Banques Alimentaires. Une opération qui a lieu chaque année. Le principe est assez simple : vous faîtes vos courses, vous apercevez une dame ou un monsieur, doté de ce gilet orange, et vous lui remettez une ou plusieurs denrées alimentaires (explications plus bas). Et ça rime avec quoi ? SOLIDARITÉ !! Le président de la Fédération Française des Banques Alimentaires, Alain Seugé, a répondu à quelques questions de Kitchnchic : 

Kitchnchic : Expliquez nous le principe de la collecte des banques alimentaires ?

La Collecte Nationale des Banques Alimentaires a lieu une fois par an, le dernier week-end de novembre. C’est le seul moment où nous faisons appel au grand public pour récolter des denrées alimentaires. L’an dernier, grâce aux 120 000 bénévoles mobilisés sur tout le territoire, nous avons pu récolter 12 500 tonnes soit l’équivalent de 25 millions de repas. Je vous rappelle que les Banques Alimentaires ne font jamais d’appel au don financier. Cette collecte est essentielle pour nous. Elle permet de constituer des stocks de produits secs qui nous permettrons tout au long de l’année de distribuer des denrées alimentaires aux associations qui viennent s’approvisionner gratuitement chez nous.
 
Kitchnchic : Comment se déroule l'opération ? 

La Collecte nationale des Banques Alimentaires se déroulent sur deux jours, le 29 et 30 novembre prochain à travers toute la France, à la Réunion, et aux Antilles.
Des bénévoles seront à la part des supermarchés avec des sacs et des tracts expliquant la démarche des Banques Alimentaires, les produits que nous souhaitons cette année et surtout un sourire et un merci à chacun pour sa participation.


Kitchnchic : Quels types de produits peuvent être récoltés par les gilets oranges ?


Pour la collecte 2013, nous avons besoin :
-       Conserves de poissons ou de pâté de viande
-       Conserves de légumes ou de fruits
-       Soupes en brique
-       Petits pots bébé
-       Café moulu
-       Huile

Kitchnchic - Comment sont redistribués les produits ?

Tous les produits récoltés dans une ville ou un département seront redistribués localement. C’est la force du réseau des Banques Alimentaires, qui avec 98 Banques Alimentaires et antennes qui couvrent tout le territoire. Les Banques alimentaires fonctionnent toute l’année et apportent de l’aide à plus de 820 000 personnes au travers de son réseau de 5200 associations partenaires.
 En résumé, une boite de conserve donnée à Lille sera redistribuée à Lille . Donner à la Collecte nationale des Banques Alimentaires, c’est aider concrètement et localement des personnes démunies près de chez soi !

Alors vous savez ce qu'il vous reste à faire, c'est ce week-end !

A très vite et KISS bien sûr !

www.banquealimentaire.org


1 commentaire:

  1. Ah, les deux jours de l'année où les riches se préoccupent du fait qu'il y en a qui sont plus pauvres qu'eux ! C'est que vous ne mangez jamais des DLC, vous autres. Vous ne ramassez jamais les invendus en fin de marché, vous ignorez ce qu'est de fouiller les poubelles de supermarché. Mais vous faites votre bonne action, deux jours par an, ça satisfait votre âme replète et chic d'« ultra hype fan d'art de la table »... Mais si on redistribuait autrement tout votre bel argent, si on vous en piquait beaucoup pour partager pas mal, façon Robin des Bois, vous voyez le genre, le couteau sous la gorge, donne presque tout aux pauvres car tu n'as plus le choix... Le monde tournerait mieux, vous ne croyez pas ?

    Non, vous ne croyez pas ! Partageux mais pas trop, généreux mais pas trop, très hype sûrement, et surtout bigrement hypocrites. Car les pauvres crèvent surtout de votre confort égoïste : le monde est assez riche pour faire vivre tout le monde dignement et même confortablement !

    Au fait, pour ceux qui s'étonneraient de ce coup de gueule : moi, je suis au RSA. Et vous ? Vous, vous sentez soulagés parce que vous avez donné des boîtes de petits pois deux jours par an.

    RépondreSupprimer